Menu
Panier
Nom Prix QTÉ Product image
  • :

Sous-total:
Taxes comprises et frais de livraison calculés lors de la finalisation de la commande

Voir le panier

Le panier est vide

Gisèle Buthod-Garçon

La terre, simplement

  • Collection Keramis
$44.00
  • Art

Gisèle Buthod-Garçon

La terre, simplement

  • Collection Keramis
$44.00
Taxes comprises.

Caractéristisques de l'ouvrage

ISBN :
978-2-930451-25-1
Année :
2018
Couverture :
cartonnée
Dimensions :
26  x 20 cm
Nombre de pages :
144
Langues :
Fr En

Française, domiciliée en terre occitane, Gisèle Buthod-Garçon se découvre une passion pour la matière terre en 1979, à son retour du Sénégal. Ce qui l’attire, c’est cet aspect cru qu’a la terre, la vivacité brûlante qu’elle offre et son aspect charnel. Dès lors qu’elle adopte la céramique et se lance comme professionnelle, en 1982, elle n’a de cesse d’expérimenter sans relâche, d’apprendre et de résoudre avec une opiniâtreté sans égale. Son travail est tout entier conditionné par l’adoption d’un mode de cuisson spécifique, la cuisson raku. Email gras et raku semblaient à jamais dissonants, pourtant Gisèle Buthod-Garçon a établi sa notoriété sur ce paradoxe. Elle concilie l’âpreté des surfaces et l’harmonie formelle. Elle crée en écho aux paysages arides et blafards qui l’entourent. Son travail traduit l’immémoriale trace de la fragilité humaine et l’intemporalité des choses.

Stéphanie Le Follic-Hadida, commissaire de l’exposition consacrée à l’artiste à Keramis, réunit différents auteurs : Ludovic Recchia, Yves Mausen, Katherine Vanderhaeghe, Anthony Girardi, Virgile Loyer, Wang Dong et Jean-Paul Rivault, qui témoignent, chacun à leur façon, de leur expérience face à l’œuvre de Gisèle Buthod-Garçon.

Le livre a accompagné l'exposition du même nom à Keramis qui a eu lieu du 21 avril au 2 septembre 2018.

Les auteurs

  • Collection Keramis

    Les titres :

    Daniel Pontoreau - Avant le paysage 2022

    Frank Steyaert - Memorabilia 2017

    Gisèle Buthod-Garçon - La terre, simplement 2018

    Bai Ming - Vibrations de la Terre 2019

  • Yves Mausen
    Professeur agrégé des facultés de droit, professeur de philosophie et ancien élève de l’Ecole Normale Supérieure de la rue d’Ulm, est actuellement titulaire de la Chaire d’histoire du droit et de droit des religions à l’Université de Fribourg (Suisse), après avoir été longtemps professeur d’histoire du droit à l’Université de Montpellier. Collectionneur de céramique et collectionneur historique des pièces de Gisèle Buthod-Garçon.
  • Katherine Vanderhaeghe

    Historienne de l’art et guide conférencière. Titulaire d’un doctorat en archéologie et en histoire de l’art à l’Université de Louvain, elle se spécialise dans l’art africain. Envoûtée par l’Ethiopie, elle sillonne ce pays depuis 25 ans, poursuivant l’étude et le recensement des arts du corps et des parures, son sujet de thèse. Après des voyages d’études en Italie, en Grèce et en Egypte, un long séjour en Turquie, la terre aux dix-sept civilisations, lui ouvre les portes du monde ottoman, des Balkans au Proche-Orient. Avant d’aller plus loin encore sur la route de la soie vers l’Iran et l’Asie centrale, berceaux de la céramique.

  • Anthony Girardi
    Il fait ses études de photographie à l’école supérieure des arts Saint-Luc de Liège en Belgique. Si dans un premier temps il se consacre uniquement à la photographie d’auteur, à partir de 2010, il s’ouvre à la commande (portrait, reportage) et se spécialise dans les domaines des métiers d’art, du design, de la céramique contemporaine pour laquelle il éprouve une attirance toute particulière. Il considère la photographie de reportage et le portrait comme des écritures à part entière qui prennent racine dans un travail d’investigation et de compréhension du sujet et de son contexte. En 2016/2017, il exerce les fonctions de rédacteur en chef de La Revue de la céramique et du verre. Désormais revenu exclusivement à la photographie il ouvre son champ d’investigation à l’architecture au travers du collectif ACD G qu’il crée avec sa compagne Clémentine Dupré.
  • Virgile Loyer
    Pratique depuis 2001 une cinématographie du réel, une recherche documentaire et poétique qui s’est exprimée dans des formats audiovisuels classiques, de courts et moyens métrages, ainsi que dans des formes transdisciplinaires pour le théâtre et la danse notamment. Il dit de son ouvrage qu’il est une sorte d’art pariétal. Il questionne la paroi et la peau, le geste et le signe, la main et l’écriture. A réalisé des films sur l’écrivain Marcel Moreau, le comédien Denis Lavant, le peintre Alechinsky, le musicien Benoist Bouvôt, les chorégraphes Christine Bastin et Veronica Vallecillo, le céramiste Alain Gaudebert, sur Nicole Giroud (plasticienne) et aujourd’hui sur Gisèle Buthod-Garçon. Depuis 2014, il pratique parallèlement une activité potière.
  • Wang Dong
    Née à Beijing, Chine. Diplômée de la Beijing Fine Art University China. Elle pratique la céramique, le dessin d’illustration et a déjà publié six livres. Ce sont des récits de voyages, des recueils d’impressions et d’images saisies au vol. Dessins aquarellés et phrases-titres adjointes amènent le lecteur sur des sillons inattendus, poétiques
    et humoristiques.
  • Jean-Paul Rivault

    Chargé de recherche pendant 25 ans. Après avoir démissionné de ses fonctions, il devient le collaborateur attitré de Gisèle Buthod-garçon et son compagnon de vie. Il est amateur d’art et collectionne la gravure et l’art africain.